Examens complémentaires

La radiographie standard du genou (aux rayons X) est l'examen de base. Les clichés réalisés selon plusieurs incidences permettent parfois de mettre en évidence une anomalie et d'orienter le diagnostic.
D'autres examens complémentaires peuvent se révéler nécessaires, soit pour préciser l'hypothèse initiale soit pour mettre en évidence des structures anatomiques non visibles sur la radiographie.

Il vous sera alors demandé de réaliser un ou plusieurs des examens suivants :

Des radiographies spécifiques ou dynamiques

Pangonogramme, pour calculer la désaxation du genou
Tiroirs et valgus-varus forcés, pour quantifier une laxité ligamentaire

Une IRM

Imagerie mettant surtout en évidence les « parties molles » comme les ménisques, tendons et ligaments. Elle reste aussi performante dans les lésions du cartilage.

Un Arthro-Scanner

Le Scanner (ou tomodensitométrie) est le plus souvent couplé à une arthrographie préalable (injection de produit de contraste dans le genou) afin de mieux visualiser une petite lésion méniscale. Il reste l'examen de référence pour les pathologies du cartilage et les dysfonctionnements rotuliens.

Une Echographie

Rarement demandé de manière isolée cet examen explore les tissus superficiels et ne peut suffire en lui-même.

Examens complémentaire du genou